Le diabète au quotidien

Complications liées au diabète


Un diabète mal équilibré entraîne de nombreuses complications à moyen et long terme. En effet, les hyperglycémies (taux de sucre dans le sang trop élevé) abîment les tissus et les organes.

Voici les principales complications d’un diabète mal équilibré :

  • Maladie du cœur
  • Accident vasculaire cérébral (AVC)
  • Détérioration des nerfs  
  • Rétinopathie (maladie des yeux provoquant la cécité)  
  • Néphropathie et insuffisance rénale  
  • Gastroparésie  
  • Mauvaise circulation sanguine
  • Cicatrisation très longue
Avoir un bon équilibre glycémique permet d’éviter ces complications et/ou d’atténuer leur gravité.

Le diabète de type 1 est souvent diagnostiqué pendant l’enfance. Or, il est difficile de faire comprendre à un enfant à quel point le contrôle de la glycémie est important pour sa santé future. De même, à l’adolescence, les jeunes diabétiques ont parfois tendance à vouloir oublier leur maladie. Par nature, l'adolescence est une période de découverte et de rébellion. Un adolescent fatigué de surveiller quotidiennement sa glycémie peut alors commencer à relâcher ses efforts afin d'avoir l'impression d'être comme les autres. Il est donc essentiel que les parents et les médecins expliquent clairement aux diabétiques de type 1 dès le plus jeune âge la gravité et les risques de complications associés à leur maladie de sorte qu'ils prennent en main leurs soins.

Les personnes atteintes de diabète de type 1 ont deux fois plus de risques qu'un non-diabétique de développer une maladie du cœur ou de souffrir d'un accident vasculaire cérébral car la glycémie augmente la quantité de dépôts adipeux à l'intérieur des vaisseaux sanguins. Or, plus les dépôts adipeux s'accumulent, plus le risque de souffrir d'une obstruction des artères est important. Fumer et consommer de l'alcool en étant diabétique augmente également les risques de détérioration des nerfs. L'ampleur de la détérioration des nerfs des diabétiques dépend des taux de glucose élevés constatés, des facteurs auto-immuns à l'origine d'une inflammation et de l'ancienneté de la maladie.

En ce qui concerne les yeux, une glycémie trop élevée sur une période prolongée ainsi qu'une pression sanguine élevée peuvent endommager la rétine , la pupille et le nerf optique. De minuscules vaisseaux sanguins se trouvent à l'intérieur de l'œil. La glycémie dépose des tissus adipeux dans ces vaisseaux sanguins, ce qui les fait gonfler et les affaiblit. Les diabétiques doivent donc se soumettre à un examen complet de l'œil tous les ans.

La néphropathie (insuffisance rénale) est assez commune chez les personnes atteintes de diabète de type 1. En effet, les reins débarrassent l'organisme de ses déchets. Lors d’une hyperglycémie , le corps essaye d’évacuer le surplus de sucre et donc ce sont les reins qui sont facilement touchés.

Lorsque la nourriture passe de l'estomac au petit intestin trop lentement, une personne atteinte de diabète de type 1 développe ce que l'on appelle une gastroparésie. Cela se produit en général à cause d'une détérioration des nerfs de l'estomac, qui l’empêche de fonctionner correctement.

Les bactéries se nourrissent de glucose. Par conséquent, le diabétique dont le taux de glucose est supérieur à la normale doit accorder une attention particulière à ses coupures et ses plaies pour s'assurer qu'elles guérissent bien et ne s'infectent pas. Les extrémités sont soumises à un risque élevé d'infection car les diabétiques ont un terrain favorable à la mauvaise circulation, ce qui ne favorise pas la guérison des coupures et abrasions.

En résumé, avoir un diabète bien équilibré est primordial car il permet d’éviter des complications lourdes qui surviennent après quelques années.

Dernière mise à jour le : Septembre 2016