Diagnostic

Test oral de tolérance au glucose


Le dernier test s’appelle le test oral de tolérance au glucose . Il implique une période de jeûne, en général nocturne, de 10 à 16 heures avant le test. Seule de l'eau peut alors être ingérée. Au cabinet du médecin, un prélèvement sanguin est effectué et analysé pour obtenir une mesure de référence. En l'attente des résultats du 1er test, un verre de glucola est donné au patient. Il s'agit d'une boisson au cola à forte teneur en sucre (75 grammes de glucose). Pour une femme enceinte, la teneur du glucola sera de 100 grammes.

Un autre prélèvement sanguin est réalisé 30 minutes après l'ingestion du glucola et son passage dans le sang. D'autres prélèvements sanguins seront effectués 1 heure, 2 heures et 3 heures après l'absorption du glucola. Chacun des 5 échantillons est analysé pour observer la façon dont le corps réagit à l'absorption du glucola.
Pour que les résultats soient fiables, la personne testée doit être en bonne santé . Malheureusement, une maladie aussi bénigne qu'un rhume par exemple suffit à fausser les résultats et engendrer des mesures erronées. De plus, il est impératif de procéder au test après une période de jeûne. Le simple fait de boire du café noir ou de fumer une cigarette influence les taux relevés.

Le patient ne doit pas être actif pendant le test oral de tolérance au glucose. Aussi, il est recommandé de lire un livre ou de regarder la télévision pour passer le temps entre les tests.
Les 5 prélèvements sanguins effectués sur une période de 3 heures après l'ingestion de glucola permettront de constater l'augmentation et la diminution du taux de sucre dans le sang au fil du temps. La glycémie d'une personne non diabétique présentera un pic, puis retournera rapidement à la normale. En revanche, une personne diabétique tolérera mal le glucola : sa glycémie présentera un pic, puis diminuera progressivement à un rythme beaucoup plus lent.

Le diagnostic est établi si la glycémie est supérieure à 200 mg/dl. Ce test est fréquemment utilisé pour diagnostiquer le diabète gestationnel.

Même si le test indique une glycémie élevée, un 2ème test oral de tolérance au glucose sera réalisé avant le diagnostic définitif de diabète afin de s'assurer qu'aucun facteur externe n'a pu fausser les résultats.

Dernière mise à jour le : Septembre 2016